CBD et maladie de Parkinson : le cannabidiol est-il réellement efficace ? Notre dossier

Décrite pour la première fois par le docteur James Parkinson en 1817, la maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative. Elle touche environ 10 millions de personnes dans le monde dont 100 000 rien qu’en France. Il s’agit d’ailleurs de la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente dans l’Hexagone, derrière la maladie d’Alzheimer.

S’il n’existe aucun remède pour guérir de Parkinson, plusieurs traitements sont mis en place pour en apaiser les symptômes. Depuis quelques années, le CBD fait notamment l’objet de nombreuses études et pourrait constituer une alternative efficace pour les personnes souffrant de troubles neurologiques. Dans cet article, nous allons vous présenter les résultats des recherches effectuées jusqu’à présent.

cbd effet

Qu’est-ce la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson se traduit par la perte progressive des neurones et affecte directement le le système nerveux central. Cette maladie incurable provoque des troubles progressifs qui s’aggravent avec le temps : tremblements, rigidité des muscles, manque de coordination des mouvements puis troubles cognitifs. Les patients éprouvent ainsi des difficultés à marcher, à garder l’équilibre et à effectuer des gestes simples de la vie quotidienne.

L’atteinte au système nerveux a également des répercussions sur d’autres zones cérébrales, ce qui engendre d’autres problèmes physiques et psychiques : troubles psychotiques, troubles du sommeil, constipation, perte d’odorat, anxiété, changements d’humeur, dépression, démence, etc. La maladie de Parkinson se manifeste généralement entre 45 et 70 ans. Au fur et à mesure du développement des symptômes, elle aboutit à une perte partielle ou totale d’autonomie.

Hormis la vieillesse, les causes de la maladie de Parkinson restent encore inconnues. Les scientifiques estiment néanmoins que l’hérédité et l’environnement sont susceptibles d’accroître le risque de développer cette maladie neurologique. Les facteurs de risque sont les suivants :

  • Environnement : les personnes qui ont été exposées à des pesticides, qui ont subi des blessures à la tête, qui ne fument pas et qui ne consomment pas de caféine peuvent être plus susceptibles de développer la maladie.
  • Hérédité : la génétique aurait également un rôle prépondérant. Environ 15 % des personnes atteintes de Parkinson ont un membre de leur famille qui en souffre également, ce qui pourrait nourrir l’idée d’une maladie héréditaire.
etudes scientifiques

Les études scientifiques sur le CBD et Parkinson

Au cours des dernières décennies, de nombreuses études ont été menées pour savoir si le CBD pouvait constituer une alternative thérapeutique. En ce qui concerne la douleur, les tremblements, les troubles du sommeil et les problèmes de santé mentale, ces recherches ont démontré l’efficacité du cannabidiol pour apaiser certains symptômes.

Parmi les nombreuses études menées sur le sujet, nous pouvons citer :

  • Une étude datant de 1986 a estimé que le CBD pouvait aider à atténuer les tremblements ;
  • Un rapport publié en 2009 a étudié les potentiels bienfaits du CBD dans le traitement de la psychose chez les patients atteints de la maladie de Parkinson ;
  • Une publication datant de 2014 a suivi des personnes atteintes de Parkinson qui consommaient du cannabis médical pour atténuer leurs symptômes ;
  • Une étude réalisée en 2016 s’est intéressée à l’efficacité du CBD sur des rats souffrant de douleurs articulaires.

Comment le CBD fonctionne face à la maladie de Parkinson ? Les preuves scientifiques

Les études menées sur les potentiels bienfaits du CBD dans le traitement des symptômes liés à Parkinson ont permis d’aboutir à plusieurs conclusions intéressantes :

  • Une étude datant de 2017 a démontré que la modulation du système endocannabinoïde via la consommation de CBD pouvait atténuer certains symptômes inhérents à la maladie de Parkinson (tremblements, rigidité musculaire, manque de coordination) ;
  • Une étude datant de 2015 a mis en évidence le potentiel thérapeutique du cannabidiol dans l’atténuation des troubles du mouvement ;
  • Un article publié en 2008 a souligné les effets positifs du CBD dans la diminution des troubles cognitifs consécutifs à la maladie de Parkinson ;
  • Une étude datant de 2014 a démontré l’efficacité du cannabidiol contre les troubles du sommeil, notamment ceux induits par le mouvement oculaire rapide (MOR) ;
  • Un rapport médical publié en 2019 a révélé le rôle positif du CBD dans le traitement des symptômes non moteurs souvent associés à la maladie de Parkinson ;
  • Une étude globale datant de 2014 a souligné les potentiels bienfaits du CBD pour améliorer la qualité de vie des patients, avec une expérience positive réalisée sur 21 personnes.

Bien que ces études n’aient été menées que sur un échantillon réduit de patients, toutes ces découvertes ouvrent la porte à une enquête plus approfondie. Reste à espérer que d’autres recherches scientifiques seront prochainement menées pour mesurer tout le potentiel du CBD.

troubles

Existe-t-il des contre-indications à la consommation du CBD face à la maladie de Parkinson ?

En 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un rapport sur la CDB dans lequel il est écrit que cette molécule ne représente aucun danger pour la santé. Dans ce même rapport, l’OMS confirme que le CBD a un profil de toxicité faible et que les effets secondaires sont très rares. Les effets secondaires mentionnés dans le rapport sont surtout liés aux interactions négatives entre le cannabidiol et certains médicaments prescrits sur ordonnance.

Parmi les quelques effets secondaires ressentis par certaines personnes après la consommation de CBD, on retrouve :

  • Des risques de somnolence ;
  • Des nausées ;
  • Une sensation de fatigue ;
  • Un assèchement de la bouche ;
  • Des problèmes intestinaux.

Il est toujours recommandé de consulter votre médecin avant d’utiliser tout type de produit CBD. En effet, ce professionnel de santé connaît vos antécédents médicaux ainsi que les médicaments qui vous sont prescrits. Il pourra donc vous guider et savoir si le CBD constitue une bonne alternative thérapeutique. Pour prendre l’exemple d’un médicament incompatible avec le cannabidiol, la cabergoline est régulièrement utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson.

huile-cbd

Comment choisir le bon produit au CBD pour Parkinson ?    

Avant toute chose, il est préférable de consulter votre médecin, notamment si vous suivez déjà un traitement contre la douleur. Ce professionnel de santé connaît vos antécédents médicaux et peut donc savoir si le cannabidiol représente une alternative crédible pour vous. Ensuite, d’autres critères vont vous permettre de choisir le bon produit au CBD pour apaiser vos douleurs :

  • Le mode de consommation : vous devez réfléchir à la façon dont vous souhaitez consommer du CBD : inhalation, infusion, ingestion, application sur la peau, etc.
  • La qualité des produits : il vaut mieux privilégier du chanvre bio d’origine européenne pour ne retrouver aucune trace d’OGM ou de pesticides.
  • Le taux de CBD : les produits qui contiennent un fort taux de cannabidiol et un spectre complet de cannabinoïdes sont susceptibles d’être plus efficaces.
  • Le taux de THC : les produits à base de CBD sont autorisés à la vente, à condition de respecter les lois françaises et européennes (taux de THC de 0,2% par produit).
  • La liste des ingrédients : les produits à base de CBD contiennent d’autres éléments. La composition du produit peut informer les personnes souffrant d’une allergie.
  • L’avis des utilisateurs : vous pouvez consulter les commentaires publiés en ligne pour évaluer l’efficacité de chaque produit selon les utilisateurs.
  • Les tests réalisés en laboratoire : chaque produit doit avoir été testé dans un laboratoire tiers afin d’avoir la garantie du respect des normes en vigueur.

Conclusion et avis : le CBD peut-il être efficace pour la maladie de Parkinson

En se basant sur les nombreuses études publiées sur le sujet, force est de constater que le CBD peut atténuer certains symptômes de la maladie de Parkinson : tremblements, troubles du sommeil, anxiété, manque de coordination des mouvements, dépression, etc. La plupart des patients utilisent des doses assez élevées sur des périodes assez longues en raison du caractère incurable de cette maladie neurologique chronique. Bien souvent, la qualité de vie s’en retrouve améliorée si l’on se fie aux témoignages publiés dans les différentes études.

Bien sûr, il reste encore un long chemin à parcourir pour tout savoir des potentiels bienfaits du cannabidiol sur les symptômes liés à Parkinson. Des études menées sur un échantillon plus large de patients permettraient par exemple de faire de grandes avancées scientifiques. En attendant, n’hésitez pas à contacter votre médecin si vous souffrez de Parkinson et que vous souhaitez essayer le CBD comme alternative thérapeutique. Seul votre médecin traitant peut savoir s’il s’agit d’une bonne solution pour vous.

Sources

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24614667/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4851925/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3793381/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18801821/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24845114/ 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24614667/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25237116/

MiisterCBD
Paul – Contributeur & Rédacteur

J’écris sur le site MiisterCBD.com depuis sa création en 2019. À ce moment-là, j’étais à la recherche d’une marque de confiance pour suivre une cure régulière à base de cannabidiol. Si j’adore particulièrement la lecture et effectuer des recherches autour de la science et les dernières technologies, ma curiosité m’amène aussi à découvrir de nombreuses boutiques de CBD. 

Mise à jour de l’article le

MiisterCBD
MiisterCBD
Logo