Fumer du CBD : pourquoi c’est déconseillé ? 

Chacun a sa manière de consommer son CBD. Si certains préfèrent la consommation par voie orale, d’autres optent pour l’application cutanée. A part ces méthodes courantes, quelques consommateurs se demandent s’ils ont aussi le droit de fumer du CBD, et ce, notamment pour les meilleures fleurs de CBD. Voyons cela de plus près. 

Est-il possible de fumer du CBD ? 

La règlementation française affirme que le CBD n’est pas un stupéfiant. Il peut être consommé et utilisé librement tant qu’il présente un taux de THC inférieur à 0.3%. Il est présenté d’ailleurs sous forme d’huile ou d’e-liquide que certains utilisateurs vapotent. Aucune loi n’interdit de l’inhaler et le fumer à condition qu’il respecte les règlementations en vigueur. 

En revanche, l’interdiction est appliquée sur les fleurs et les feuilles de CBD. Non seulement elles sont interdites de vente mais elles ne doivent pas être fumées. 

Selon les études, le CBD en soi n’est pas nocif pour la santé. C’est surtout le fait de le fumer qui est potentiellement toxique du fait de sa combustion.  

Pourquoi il est dangereux de fumer du CBD ? 

Fumer n’est pas bon pour la santé ! Quel que soit le produit utilisé, CBD ou nicotine, l’action de fumer présente toujours un grand danger pour la santé. En fait, c’est comme une bombe à retardement qui réduit petit à petit son espérance de vie. 

Les scientifiques attestent que fumer du CBD en particulier est strictement interdit car lorsque cette molécule est présentée sous forme de fleurs ou de résine, elle est quelquefois combinée au tabac. Or, c’est le tabac lui-même qui engendre des effets néfastes sur la santé. Il est responsable de plusieurs maladies souvent difficiles à soigner, comme les maladies cardiovasculaires et respiratoires.  

Même le CBD pur n’est pas recommandé d’être fumé. La combustion qu’il entraine pourrait provoquer des conséquences nocives sur les appareils respiratoires comme les bronches et les poumons. 

La situation est un peu plus compliquée surtout si vous envisagez de fumer le CBD sous forme de fleurs et de résine. Bien que la loi soit encore floue et en phase d’être plus clarifiée sous peu, il vaut mieux opter pour des modes de consommation plus sains.  

Peut-on être positif après avoir fumé du CBD ?

Les autorités utilisent souvent un test salivaire afin de détecter toute présence de drogues ou de cannabis.  

Pour les férus de CBD, ils redoutent souvent d’être testés positifs après avoir consommé ou fumé un produit contenant cette molécule. En général, un produit à base de CBD pur n’est pas détectable par le test salivaire. Seuls les produits contenant une teneur élevée en THC seront perceptibles par le test, qui afficherait certainement un résultat positif. 

Il faut préciser que le THC peut rester actif pendant 4h à 6h. Voilà pourquoi il est facilement détecté par le test. Pour en savoir plus sur le CBD et le test salivaire, c’est par ici. 

Fumer du CBD : est-ce la seule solution pour arrêter le cannabis ? 

Selon les recherches effectuées, le CBD permet de lutter contre les différentes addictions, à l’alcool et au cannabis par exemple. Le fait que cette molécule ne soit pas addictive pourrait faciliter le sevrage.  

Il faut noter toutefois que fumer du CBD et consommer du cannabis sont presque similaires. Ces deux actions présentent un grand danger pour la santé. Donc, pour arrêter le cannabis, fumer du CBD n’est pas la meilleure solution. Il est préférable de creuser un peu et d’adopter d’autres méthodes d’utilisation moins nocives et plus efficaces. 

fumer-du-cbd (1)

Conclusion : les autres alternatives pour consommer le CBD 

Il est clair maintenant que fumer n’est pas la façon la plus recommandée pour profiter des bienfaits du CBD. Outre le danger qu’il présente pour la santé, fumer du CBD peut aussi entrainer une certaine confusion avec les législations et les règlementations en vigueur. L’astuce serait donc de recourir à des méthodes plus saines et bien conformes aux lois :  

  • L’huile CBD à consommer par voie sublinguale, orale ou mélangée aux préparations culinaires. 
  • Les produits de soins à appliquer directement sur la peau. 
  • Les versions courantes comme les gélules, les infusions, les friandises et autres, à absorber par voie orale. 

N’hésitez pas à lire cet autre article pour tout savoir sur les potentiels dangers du CBD

Consommatrice régulière de CBD et responsable marketing sur le web depuis quelques années, je souhaitais vous offrir mes petits conseils à travers ces articles de blog sur MiisterCBD.com. Pour de l’information générale, un décryptage de l’actualité, des conseils pour les professionnels, et des astuces pour consommer vos produits au cannabidiol, je vous propose une série d’articles écrits avec curiosité et passion. 

      MiisterCBD
      MiisterCBD
      Logo