L’Epidyolex devient le premier médicament au cannabidiol autorisé en France et même, remboursé 

C’est une avancée majeure que vient de connaître le CBD thérapeutique en France : dans un arrêté paru le 16 décembre dernier dans le Journal officiel, l’Epidyolex a été officiellement inscrit sur la liste des médicaments remboursés par la Sécurité sociale. Il s’agit d’une grande première pour un médicament à base de CBD en France. Il convient donc de découvrir plus en détail ce qu’est l’Epidyolex.  

Qu’est-ce que l’Epidyolex ? 

 L’Epidyolex est un médicament développé à l’origine par le laboratoire britannique GW Pharmaceuticals, qui a depuis été racheté par le laboratoire irlandais Jazz Pharmaceuticals. Il s’agit d’une solution buvable de cannabidiol disponible en flacon de 100 ml et vendue avec deux seringues de 1 ml, deux seringues de 5 ml et deux adaptateurs de flacon. 

L’Epidyolex vise deux problématiques bien précises : 

  • le traitement adjuvant des crises d’épilepsie associées à une sclérose tubéreuse de Bourneville (STB) chez les patients de 2 ans et plus ; 
  • le traitement des crises d’épilepsie associées au syndrome de Lennox-Gastaut (SLG) ou au syndrome de Dravet (SD) chez les patients de 2 ans et plus. 

 La sclérose tubéreuse de Bourneville est une maladie rare qui se caractérise par l’apparition de tuméfactions fibreuses affectant le plus souvent la peau et le cerveau. Quant au syndrome de Lennox-Gastaut, il s’agit d’une forme sévère d’épilepsie qui touche principalement les enfants, avec des crises malheureusement très fréquentes. Le syndrome de Dravet est une autre forme sévère d’épilepsie, d’origine génétique, qui se traduit par des crises convulsives souvent déclenchées par de la fièvre. Ces trois maladies se déclenchent généralement dès la plus jeune enfance.  

 Dans ces trois cas de figure, l’Epidyolex vise à réduire l’intensité et la fréquence des crises chez les patients épileptiques. Les potentiels bienfaits du CBD dans le traitement de l’épilepsie ont d’ailleurs été étudiés à partir des années 80, notamment par le chercheur israélien Raphaël Mechoulam. Il a néanmoins fallu attendre le cas de Charlotte Figi, cette petite fille atteinte du syndrome Dravet dont les parents ont testé avec succès l’administration de CBD, au début des années 2010 pour que les effets du CBD sur l’épilepsie reviennent sur le devant de la scène.  

Disponible en France depuis 2018, l’Epidyolex était jusqu’à présent soumis à des autorisations temporaires d’utilisation (ATU). Récemment, la Haute Autorité de Santé (HAS) s’est toutefois prononcée en faveur de cette huile CBD pharmaceutique, ce qui a fait pencher la balance. Depuis le 20 décembre 2022, l’Epidyolex est pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 65%. Cette décision est forcément salutaire pour les patients lorsqu’on connaît le prix de ce médicament (1 066,74 € TTC à l’unité).  

Quelques recommandations à suivre  

 Si l’Epidyolex est le premier médicament au cannabidiol autorisé en France, son utilisation s’inscrit dans un cadre bien précis. Ainsi, cette huile de CBD pharmaceutique doit obligatoirement être prescrite par un médecin spécialiste en neurologie ou en neuropédiatrie. Dans le même ordre d’idée, l’Epidyolex est uniquement disponible en pharmacie. Il ne faut donc pas confondre ce médicament avec les autres produits dérivés du CBD qui sont vendus dans le commerce. 

La Haute Autorité de Santé déconseille d’ailleurs fortement aux patients épileptiques d’utiliser d’autres produits contenant du CBD. Concernant l’Epidyolex, la HAS rappelle qu’il faut toujours respecter la posologie dans le cadre d’un traitement contre les crises d’épilepsie. La prescription médicale et les informations indiquées sur l’ordonnance doivent être suffisamment claires pour les personnes chargées de dispenser l’administration du médicament.  

Un signal fort envoyé par l’État 

L’autorisation de l’Epidyolex et sa prise en charge par l’Assurance Maladie relancent évidemment le débat autour du cannabis thérapeutique en France. Jusqu’à présent, cette question reste épineuse dans un pays qui a officiellement légalisé le CBD malgré les recommandations de l’Union Européenne. Depuis quelques mois, l’heure est tout de même à l’optimisme. 

En janvier dernier, le Conseil d’État a décidé d’annuler l’arrêté paru en décembre 2021 qui interdisait la vente et la consommation des fleurs de CBD ayant un taux de THC inférieur à 0,3 %. Cette décision constitue donc une première étape dans la légalisation définitive du CBD en France. Reste à voir si le cannabis thérapeutique profitera de cette dynamique.  

En dehors de l’Epidyolex, aucun médicament à base de cannabis n’est actuellement disponible dans l’Hexagone. Conçu pour soulager les symptômes liés à la sclérose en plaques, le Sativex est notamment bloqué depuis 2014. Il existe désormais un motif d’espoir pour ce médicament développé par GW Pharmaceuticals, le même laboratoire que pour l’Epidyolex. 

Anaïs

Consommatrice régulière de CBD et responsable marketing sur le web depuis quelques années, je souhaitais vous offrir mes petits conseils à travers ces articles de blog sur MiisterCBD.com. Pour de l’information générale, un décryptage de l’actualité, des conseils pour les professionnels, et des astuces pour consommer vos produits au cannabidiol, je vous propose une série d’articles écrits avec curiosité et passion.

Partagez cet article à vos amis :

MiisterCBD
MiisterCBD
Logo